Cyber attaques Russie Ukraine

Comme nous le mentionnions récemment dans notre précédent article intitulé  » Présidentielles : cyberattaques ciblées ou paranoïa ? « , évaluer la potentielle influence d’un pays en particulier sur l’élection présidentielle française est difficile si l’on ne se fie qu’à l’adresse IP du cyberattaquant.

Il est aujourd’hui très facile de masquer son adresse IP en utilisant des proxies. Ces proxies, il en existe des milliers répartis à travers le monde, soit gratuits (faible qualité), soit payants (meilleure qualité, en mode partagé ou dédié).

L’utilisation d’un proxy est tout à fait fréquente, en SEO par exemple, lorsqu’on veut simuler l’accès à un site par un utilisateur d’un pays en particulier.

Il nous arrive fréquemment de réaliser des missions de SEO pour des clients étrangers. Prenons l’exemple du  Luxembourg. Si nous voulons réaliser un SEO efficace, il nous faut mettre en oeuvre la démarche SEO en simulant l’utilisation du moteur de recherche google.lu, par un utilisateur luxembourgeois. L’utilisation d’un proxy est alors l’une des solutions possibles.

Pour modifier son adresse IP, il existe aussi les VPN (virtual private networks). Nous ne nous étendrons pas sur le sujet, de l’excellente documentation existe sur le net.

En conclusion, masquer ou modifier son adresse IP est désormais facile, nous ne le recommandons évidemment pas.

Nous avons ainsi effectué un test en utilisant d’une part un proxy basé en Ukraine, d’autre part un proxy basé en Russie. Nous avons alors visualisé notre adresse IP via l’un des nombreux sites qui existent sur le net : whatismyip.com

Adresses IP privées Russie Ukraine

Adresses IP privées Russie Ukraine