Elections présidentielles : cyber attaques ou paranoïa ?

Top 10 des cyber attaques

Aujourd’hui, il ne se passe pas de jour sans que l’on ne lise ici ou là que tel ou tel pays tente d’influencer la campagne électorale française.

Après les informations venant des Etats Unis concernant une éventuelle influence de la Russie sur l’élection de Donald Trump (informations dont la véracité est mise en doute par certaines entreprises de cybersécurité indépendantes), voici la France désormais atteinte par ce syndrome.

La Russie tenterait d’influencer les élections présidentielles françaises.

Que lit on :  » Le site internet du mouvement En Marche ! et ses infrastructures font l’objet de plusieurs milliers d’attaques mensuelles sous diverses formes. […] Ces attaques proviennent principalement d’Ukraine, pour près de la moitié d’entre elles. Ce qu’indique de manière certaine la nature de ces attaques, c’est qu’elles sont organisées et coordonnées par un groupe structuré, et non par des hackers solitaires.  […] nous sommes en présence d’une tentative orchestrée de déstabilisation d’un candidat à l’élection présidentielle par une puissance étrangère « . Dans la suite de l’article, la Russie et l’Ukraine sont clairement ciblées.

Ces cyberattaques prouvent elles de façon certaine que la Russie notamment tente de perturber la campagne électorale de tel ou tel candidat ?

Prenons un peu de recul. Dans le cadre de nos activités de conseil en cybersécurité, nous sommes amenés à analyser chaque mois les statistiques d’accès (autorisés ou bloqués) à de nombreux sites, qu’ils soient internes ou gérés par nos clients. Que constate t on :

La Russie et l’Ukraine sont en tête des adresses IP apparaissant comme adresses IP d’origine des attaques. Notons que la France est troisième, certes loin derrière.

Top 10 des cyber attaquesCela prouve t il que les états ou des hackers de ces 2 pays sont derrière les attaques. Pas du tout.
Il suffit aux hackers d’utiliser des proxies localisés en Russie ou en Ukraine pour se faire identifier comme étant de ces 2 pays. Qui se cache en amont de ces proxies, mystère. Aucune certitude donc si l’on se base sur l’IP d’origine.

Si l’on prend notre site, les statistiques sont éloquentes : 7 657 attaques le mois dernier, donc  » plusieurs milliers  » et pourtant nous ne présentons aucun candidat à l’élection présidentielle 2017.

Firewall WBS Group

En conclusion, il nous apparaît quelque peu hâtif de juger l’influence  de tel ou tel pays sur l’élection présidentielle française sur la base des adresses IP utilisées.